Mediter

Institut de psychologie judiciaire

1. Qu’est-ce que la psychiatrie/psychologie médicolégale ?

Le terrain de travail du psychiatre/psychologue médicolégal se situe à l’interface des soins de santé mentale et de la justice.

Lorsque le tribunal formule une demande d’expertise psychiatrique, l’expert dresse le bilan de l’état mental du suspect au moment des faits commis, mais aussi au-delà. Autrement dit, il cherche à établir la responsabilité individuelle de l’intéressé : cette personne se trouve-t-elle en état de démence, de débilité mentale et/ou de déséquilibre mental la rendant incapable de contrôler ses actions, est-elle responsable du comportement incriminé et est-elle capable d’en évaluer suffisamment les conséquences ?

Les constats font l’objet d’un rapport et d’un avis, qui sont communiqués aux instances judiciaires. Cette démarche s’inscrit notamment dans le cadre de la loi du 21 avril 2007 relative à l’internement des personnes atteintes d’un trouble mental.

Les missions de la psychiatrie légale englobent, par ailleurs, le traitement et la resocialisation des délinquants pendant et après leur détention, et la réduction maximale du risque de récidive.

 

2. Que fait l’Institut de psychologie médicolégale (IPML) ?

Dans le domaine de la psychiatrie/psychologie médicolégale, l’équipe multidisciplinaire de l’IPML propose des services qui reposent sur deux piliers : l’expertise médicolégale et le traitement intensif des délinquants.

Le premier pilier consiste en une évaluation médicopsychiatrique (analyse médicotechnique) et une batterie de tests (neuro)psychologiques, complétées de données anamnestiques et d’informations recueillies lors d’entretiens individuels. Ces éléments permettent d’avoir une idée de la dynamique intérieure des délinquants, de formuler des hypothèses criminogènes et d’établir une évaluation des risques.

L’IPML se charge par ailleurs du traitement evidence-based (fondé sur des données probantes) des détenus en sursis. En s’appuyant sur une approche centrée sur le client/psychodynamique, complétée de principes cognitivo-comportementaux, l’Institut propose un traitement psychothérapeutique personnalisé. L’objectif est de renforcer les aptitudes psychosociales, d’accroître le sens des responsabilités et de traiter la psychopathologie identifiée le plus efficacement possible. Cette méthode de travail vise une réinsertion sociale réussie, qui favorise la rémission et permet de réduire au minimum le risque de rechute.

Les expertises et les traitements ultérieurs sont établis en étroite concertation avec les instances judiciaires impliquées.


Pour l’heure, les missions de psychologie médicolégale sont assurées par Stijn Claes, sous la direction du Dr Lindemans.